Saint-Vincent Providence

    175 ans au service de la jeunesse bretonne


    L’établissement actuel est né de deux traditions éducatives qui se sont mêlées à partir de 1967 : un établissement d’élite de garçons fondé en 1842 et dédié à Saint-Vincent de Paul, et le Collège de la Providence, établissement de jeunes filles fondé par les soeurs de la Providence de Ruillé, tournée vers une éducation proche des gens du quartier et de ses travailleurs.

     

    • 1967-1969 : mixité et fusion avec l’école et le collège de la Providence - Palestine.
    • 1981 : création de la section d’études spécialisées (SES), futures SEGPA.
    • 1987 : nomination du premier directeur laïc, François Pannetier. Il sera suivi de Pierre Ecobichon (1991), Guy Pican (1995) et Etienne Roulleaux Dugage (2014)
    • 1990 : l’effectif de l’ensemble scolaire dépasse 3000 élèves. Ce chiffre baissera fortement d’un tiers dans la décennie avec la construction des établissements de la périphérie rennaise, pour remonter et se stabiliser à 2250 élèves à partir de 2007
    • 1991 : ouverture des classes préparatoires aux écoles de commerce
    • 1998 : ouverture de la section pour enfants précoces
    • 2001 : ouverture de la section chant choral
    • 2008 : ouverture de la section internationale américaine
    • 2009 : l’Ecole s’installe à la Providence, les classes préparatoires Allée Sainte Sophie
    • 2022 : retour des classes préparatoires dans l'enceinte de l'établissement, après la construction d'un bâtiment dédié.

    Fulgence Bienvenüe

     

    Une classe en 1868. Parmi les élèves, un nom que tout le monde connait : FULGENCE BIENVENUE (2ème rang, 3ème en partant de la droite). 

     

    Fulgence Bienvenüe a passé la majeure partie de sa vie sur le projet de la construction du métro parisien. Son surnom était "le père du métro". 

     

    La Station de métro Montparnasse - Bienvenüe est nommée en son honneur depuis 1933.

     

     Photos : Saint-Vincent Providence

     

     

    en savoir +